samedi 9 novembre 2013

Augmentation des tarifs postaux au 1er janvier 2014 - Communiqué de presse de La Poste




Paris, le 1er octobre 2013

Les tarifs du courrier augmenteront de 3 % en moyenne le 1er janvier 2014 pour préserver un haut niveau de qualité du service universel.

L’économie proposée par la Lettre verte, désormais majoritaire-ment utilisée par les clients, est confortée : le prix du timbre Lettre verte passera de 0,58 € à 0,61 € tandis que le timbre prioritaire passera de 0,63 € à 0,66 €.

De même, les tarifs de la Lettre en ligne n’augmentent pas pour la deuxième année consécutive (à 0,99 € pour l’impression et l’envoi d’une page unique).

La Lettre verte, distribuée en 48h, plus économique et plus écologique car ne nécessitant pas de prendre l’avion (sauf pour la Corse et l’Outre-Mer naturellement), est plébiscitée par les consommateurs : plus de 60 millions de Lettres vertes sont distribuées chaque mois par les facteurs. Elle est désormais le tarif rapide le plus utilisé. L’économie de 5 centimes permise par la Lettre verte est maintenue au 1er janvier.

Par ailleurs, le tarif de la Lettre en ligne reste inchangé (0,99 €). La Lettre en ligne permet à chacun de confier à La Poste, via Internet, un courrier jusqu’à 19h, pour une distribution le lendemain par le facteur.

La hausse du prix du timbre n’aura qu’un impact très limité sur les ménages : environ un euro par an et par ménage. Un ménage français envoie en effet en moyenne cinquante lettres par an pour un budget moyen de 30 €.

Le prix du timbre se situe dans la moyenne des tarifs des autres postes européennes, alors même que les engagements de service public et les contraintes géographiques sont plus élevés en France : La Poste distribue en effet le courrier 6 jours sur 7 en tous points d’un des territoires les plus étendus d’Europe.

Les tarifs du courrier industriel, pour les grands émetteurs de courrier, augmenteront de 1,8 %. Cette évolution permettra de maintenir l’attractivité du média Courrier.

Le tarif de l’offre « Destineo esprit libre », choisie par les petites et moyennes entreprises, n’augmente pas, pour favoriser leur compétitivité dans un contexte
économique difficile.

Ces évolutions tarifaires s’inscrivent dans le cadre du dispositif d’encadrement pluriannuel des tarifs de La Poste («price cap») fixé par l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP)

Contact Presse
Le Service de Presse du Groupe La Poste
01.55.44.22.37

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire