samedi 1 décembre 2012

La Poste à Colmar dans les années 1970

Au courant des années soixante, Colmar dut faire face à une importante pénurie de logements. La ville se lança dans de grands projets d'urbanisation dont la construction d'une "zone à urbaniser en priorité" (ZUP), à l'ouest de COLMAR.

En 1971, la poste ouvre un bureau de poste dans le principal centre commercial de la ZUP : "COLMAR PASTEUR".



02 novembre 1971 = ouverture du bureau "Colmar Pasteur"



Pendant les années 70, deux flammes permanentes vont se succéder sur les machines à oblitérer de la recette principale :

- celle mise en service en 1972 représente l'Ange musicien (figurant sur le célèbre retable d'Issenheim) et un aperçu du cloître Ancienne douane : Koïfhus du musée Unterlinden (1er jour le 22 avril 1972),




- celle utilisée à partir du 10 juillet 1976 est illustrée par le bâtiment de l'ancienne douane datant de 1480, communément appelé Koïfhus.




Au courant de l'année 1972 a été utilisée à COLMAR R.P. (seule date connue : 14 mars 1972) une machine expérimentale destinée à oblitérer à l'arrivée les timbres ayant échappé à l’annulation.

Les philatélistes parlent de "bloc Montargis" pour qualifier cette machine particulière, du nom de la première ville dans laquelle elle a été utilisée.



Bloc Montargis 


Le principal évènement postal de la décennie est l’émission d'un timbre poste à l'occasion du 47ème Congrès national de la Fédération des sociétés philatéliques françaises, début juin 1974.



Essais de couleur


Ce timbre réalisé par le graveur alsacien Eugène Lacaque représente la maison Pfister de COLMAR. 

L'oblitération du premier jour d'émission représente le cloître du musée Unterlinden, avec au centre la statue de Schongauer, le plus grand peintre de Colmar (et rhénan du XVème siècle), réalisée par Auguste Bartholdi. Ce monument érigé en 1861 n’est plus visible de nos jours.



Carte maximum


A l'occasion de cette importante manifestation philatélique, l'administration postale des Nations Unies avait un bureau de poste temporaire sur place. La carte postale vendue par cette administration (tirage 400 exemplaires) est particulièrement recherchée.



Carte postale de l'administration postale des Nations Unies


Le 22 avril 1978 est organisé à COLMAR, conjointement avec la ville de NICE, la vente anticipée du timbre "Fleurir la France".





Une instruction postale du 20 septembre 1979 met fin le 15 octobre 1979 au système des certificats de remise. Il s'agissait d'une attestation de remise au destinataire d'un objet de correspondance.

Ce système était spécifique à l'Alsace et à la Lorraine, qui ont conservé cette particularité allemande datant de 1871.



Certificat de remise (06 septembre 1974)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire