samedi 4 août 2012

La Libération de Colmar (02 février 1945)

La ville de Colmar est libérée le 02 février 1945  après les durs combats de la "Poche de Colmar", qui ont coûté très cher en vies humaines : le nombre de morts, blessés et malades a été estimé à 8.000 du côté américain et 16.000 du côté français.



Airgraph avec reproduction de la page de titre d’un journal anglais


La manœuvre prévue par le Général Schlesser pour la libération de Colmar a été reproduite sur un timbre à date commémoratif du 02 février 1995.



Manoeuvre du Général Schlesser


Deux timbres-poste émis en 1952 et 1954 associent le Maréchal De Lattre de Tassigny, commandant la 1ère Armée française victorieuse, à la ville de Colmar.



Carte maximum : Maréchal De Lattre de Tassigny


Une flamme temporaire et un timbre à date commémoratif lui rendent également honneur à l’occasion du 45e anniversaire de la libération.




Quelques jours plus tard, c’est la totalité de la Poche de Colmar qui est anéantie. Le dernier Allemand quitte le sud de l'Alsace le 09 février 1945 par le pont de Chalampé qui saute derrière lui.



Bande de fermeture de fortune
Lettre de Paris du 24 avril 1945 adressée aux Etats-Unis.
Cachet de censure violet "ouvert par les autorités militaires C.H."
du centre de contrôle militaire français à Cherbourg.
Bande de fermeture de fortune réalisée à l’aide de papier journal.
On lit : "Cette destruction marque l’effondrement
final de la tête de pont de Colmar...".


Les relations postales sont suspendues pendant plusieurs semaines.



Marque de retour à l’envoyeur pour service postal suspendu


Seul le courrier officiel est à nouveau acheminé à partir du 17 février 1945. Les cartes postales civiles ne seront distribuées qu'à partir du 17 mars 1945 et les lettres à partir du 03 mai 1945.



Courrier officiel du 17 février 1945


Le Commandant d'Armes de la place de Colmar remplace la "Wehrmachtkommandantur Kolmar" et bénéficie de la franchise postale dès la seconde quinzaine du mois de février.




Des émissions fantaisistes, dites "timbres de la libération" sont connues. Une vingtaine de valeurs des séries allemandes fut surchargée "COLMAR LIBERE" par un capitaine FFI.

Ces timbres furent collés sur des cartes postales et oblitérés avec un cachet "POSTE AUX ARMEES" du 10 mars 1945. Celles-ci n'ont jamais été acheminées par la poste.



Emission fantaisiste


Une série de vignettes avec croix de Lorraine a également été proposée à la poste de Colmar, qui approvisionnée suffisament en timbres poste d'usage courant, refusa de les accepter.

Les éditeurs de l'émission, pour couvrir leurs frais d'impression, les revendirent sur le marché philatélique à Paris, ce qui donna lieu à des poursuites par la chambre syndicale des négociants.




Les 23 et 24 juin 1945 eurent lieu à Colmar les fêtes de la Libération, immortalisées par un timbre à date commémoratif, en service au bureau temporaire ouvert à cette occasion.



Fêtes de la Libération


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire