samedi 10 mars 2012

La poste à Colmar de 1849 à 1870

Le 1er janvier 1849 est mis en vente le premier timbre poste français, un timbre à 20 centimes noir à l'effigie de Cérès.



Timbre à 20 centimes noir oblitéré avec le timbre à date de COLMAR le premier jour d’émission.


Pendant la première quinzaine du mois de janvier, il fut oblitéré avec le timbre à date de 20 mm de diamètre mis en service en 1842.



Lettre non affranchie de COLMAR pour CERNAY du 31 janvier 1849 avec taxe de 2 décimes (soit 20 centimes) au tampon payée par le destinataire.


L'affranchissement des lettres n’était toutefois pas obligatoire, l'expéditeur avait la possibilité d'envoyer ses plis en port dû. Dans ce cas, le port à payer par le destinataire est souvent matérialisé par une taxe au tampon.



Timbre à 25 centimess bleu type Cérès (tarif de la lettre à partir du 1er juillet 1850) avec oblitération grille du 28 octobre 1851.


A partir de la mi janvier 1849, et cela jusqu’au 31 décembre 1851, les timbres sont oblitérés avec une grille de 36 losanges. Le timbre à date est frappé à côté.



Timbre à 25 centimes bleu type Cérès (usage tardif) avec oblitération « petits chiffres » 908 de Colmar du 18 novembre 1852.


Le 1er janvier 1852 est mis en service dans tous les bureaux de poste de France un nouveau timbre oblitérant en forme de losange de points avec numéro du bureau de poste au centre, 908 pour Colmar.

En 1863, ce cachet fut remplacé par un autre portant le grand chiffre 1076. Celui-ci a été exceptionnellement frappé en rouge.



Lettre du 17 mai 1866 adressée à Sélestat affranchie avec un timbre à 80 cts (3e échelon de poids : plus de 20 grammes) à l’effigie de Napoléon III. Oblitération « grands chiffres » 1076 de Colmar.


Les mêmes chiffres se retrouvent également sur les cachets de chargement frappés au verso des lettres (en rouge ou en noir) ainsi que sur les marques de retour à l’expéditeur.

L'augmentation du trafic postal nécessita en 1865 l'ouverture d’un second bureau de poste, installé dans les locaux de la gare de Colmar.

Les lettres furent souvent oblitérées avant par un losange de points avec petit chiffre 1076 (ce que les philatélistes appellent « petit chiffre du grand chiffre »).



Oblitération "petit chiffre du grand chiffre" de Colmar (1076) apposé au bureau de poste de la gare de Colmar.


En 1868, les timbres à date de 20 mm en service depuis de longues années sont remplacés dans les deux bureaux de poste colmariens par un timbre avec numéro de levée, de 24 mm de diamètre.



Timbre à date du 15 mars 1869, 4e levée.



Récépissé pour le dépôt d’un télégramme à destination de Naples (Italie).


La construction de lignes télégraphiques entraîna l'implantation d'un bureau télégraphique à Colmar dont on connaît deux types de cachets, à partir de 1862.

Le courrier originaire de Suisse porte généralement, à partir de 1865, un cachet d’entrée frappé en rouge, avec libellé « SUISSE - COLMAR ».



Cachet d’entrée "SUISSE - COLMAR".



Lettre en port payé jusqu'à destination postée à Bâle (Suisse) le 13 juillet 1969 et arrivée le jour même à Colmar. Cachet d’entrée "SUISSE - COLMAR" frappé en rouge.



Lettre dy 28 juin 1870 avec cachet de la station "COLMAR" sur la ligne "Bâle à Strasbourg" frappée au recto de la lettre. L'oblitération « 3465 » a été apposée réglementairement à Strasbourg, terminus du train, le cachet ferroviaire dans le train afin d’attester du lieu prise de en charge de la lettre par la poste.


Suite à l'ouverture d'une ligne de chemin de fer entre Strasbourg et Bâle est créée une poste ferroviaire. Un cachet ondulé de forme circulaire portant le nom de la station de Colmar a été utilisé de 1868 à 1870.

Ce cachet est en principe frappé au verso des lettres, rarement au recto.

La littérature philatélique mentionne également un cachet « COLMAR BOITE MOBILE » dont l'existence reste à confirmer.




A signaler enfin l'initiative prise par la banque SEE de Colmar, de faire imprimer sa raison sociale au verso de timbres poste, avant gommage, pour des raisons de contrôle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire