samedi 31 mars 2012

La poste à Colmar dans les années 30

En 1930 sont mis en service des cachets dateurs dits "Autoplan", du nom de l’entreprise chargée de leur fabrication.



Timbre-à-date dit "Autoplan" de COLMAR PRINCIPAL (1939)


Ils disposent d’un système dateur à déroulement. Quatre types ont équipé le bureau de la poste principale, deux avec mention "COLMAR PRINCIPAL", deux libellés "COLMAR R.P.".




Le bureau de poste de la gare a également utilisé deux cachets de ce modèle entre 1932 et 1940.




Afin de faire face à l’augmentation continue du trafic postal, de nouveaux cachets sont mis en service régulièrement entre 1935 et 1940.

Ceux-ci ne portent plus les indices (1 à 3) : il sont libellés "COLMAR RP"  (4 types), "COLMAR GARE" ou "COLMAR RUE DU NORD" (2 types, à partir de 1938).




Une agence postale à gérance gratuite fonctionne dans les locaux d’une banque colmarienne : le Crédit industriel (rue des Clés).

Le timbre à date oblitérant a la forme hexagonale traditionnelle des cachets utilisés dans les agences postales d’Alsace et de Moselle. Il a été relevé sur du courrier de 1933 à 1939.




Les télégrammes adressés à COLMAR en 1938/39 portent un cachet "COLMAR - CENTRAL / HAUT RHIN", en service dans le central téléphonique.




Les 18 et 19 septembre 1937 est organisée à COLMAR la première exposition philatélique, au foyer du théâtre municipal. Un bureau temporaire fonctionne à cette occasion durant les deux journées.




Les lettres ne pouvant être distribuées et ne portant pas l’adresse de l’expéditeur sont transmises au service des rebuts.

Un tel service a existé à la direction des postes de COLMAR pour le courrier du département du Haut-Rhin.



Lettre locale de Saint-Louis avec bande de fermeture du service des rebuts de Colmar (1931)


Un autre cachet figure parfois au verso des lettres dont le destinataire est introuvable : "INCONNU A L’APPEL DES FACTEURS DE COLMAR".




Les émissions de timbres commémoratifs se développent, les affranchissements sont variés à cette époque, notamment à cause des multiples changements de tarifs.

Particulièrement intéressants également les timbres issus de carnets avec bandelettes publicitaires.



Timbre de carnet avec bandelette publicitaire



De 1935 à 1937, le ministère des P.T.T. a émis des timbres matérialisant la taxe mise à la charge des possesseurs d’appareils de radiodiffusion.




Ces vignettes étaient oblitérées à l’avance puis collées directement sur les postes récepteurs.

Lors du recouvrement de cette taxe, une carte d’abonnement mensuelle était établie par la poste. Cette dernière porte un timbre fiscal pour les frais de présentation.



Carte d'abonnement mensuel


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire