samedi 18 février 2012

Michel EYQUEM de MONTAIGNE


Moraliste pénétrant, l’une des intelligences les plus ouvertes de son époque, Michel EYQUEM de MONTAIGNE (1533-1592) a fondé avec "Les Essais" la littérature personnelle, l’observation psychologique et l’esprit critique ; c’est en même temps un écrivain artiste et spontané, extrème-ment séduisant.




"Les Essais" (1580) sont le résumé des lectures de Montaigne et le tableau de ses idées. Ce ne sont pas des mémoires ; Montaigne nous donne, au lieu de l’histoire de sa vie, celle de ses opinions.




"Les Essais" sont un recueil d’articles où l’auteur parle de tout sans méthode, des épisodes de l’histoire ancienne, de l’ambition, de la peur, de l’amitié, des événements contemporains, de la découverte de l’Amérique, de l’intelligence des animaux, des accidents qui lui son arrivés, de ses goûts particuliers, etc.




Le scepticisme et l’épicurisme sont au fond la doctrine de Montaigne. Sa doctrine peut se résumer dans la formule suivante qu’il a laissée lui-même: "apprendre à se connaître soi-même, à bien mourir et à bien vivre".



Carte postale représentant le château de Montaigne avec griffe de franchise militaire de "L’AMBULANCE TEMPORAIRE DE ST MICHEL-MONTAIGNE" (1917)



Le style de Montaigne est remarquable d’entrain et de mobilité. loin d’affecter l’éloquence, il est comme un bavardage familier, rempli de faits et d’images.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire