jeudi 24 novembre 2011

La franchise militaire pour les marins de la Guerre d'Indochine

La franchise militaire de la Seconde Guerre mondiale fut prolongée en faveur des marins affectés en Indochine par une note de la Poste Navale du 20 novembre 1945.

Cette franchise prévue pour les formations en campagne fut confirmée par le décret du 25 février 1946 relatif à la franchise militaire, qui en prévoyait l’application à la voie aérienne.

Dans un premier temps, la franchise postale par voie aérienne s’appliqua aux correspondances privées, ordinaires et recommandées, de moins de 20 grammes. Le courrier provenant des marins séjournant en Extrême-Orient devait être revêtu d’un timbre à date d’un bureau naval ou d’une agence postale navale embarquée. Le courrier à destination de ces marins devait obligatoirement comporter la mention « Poste Navale Française ».




A compter du 15 mai 1947, le poids maximum admis en franchise par voie aérienne fut limité à 10 grammes dans le sens Indochine-France et à 7 grammes dans le sens inverse.

Cette mesure fut ensuite supprimée et le poids maximum fut à nouveau fixé à 20 grammes pour le courrier dans le sens France-Indochine (le 8 août 1949) et dans le sens inverse (le 19 octobre 1950).

Les lettres dont le poids excédait la limite bénéficiaient aussi de la franchise mais par voie maritime seulement.




Afin de pouvoir identifier les correspondances pouvant bénéficier de cette franchise, celles ci étaient l’objet d’un double timbrage : elles recevaient simultanément les empreintes d’un timbre à date anonyme « POSTE NAVALE » et d’un timbre à date d’une agence postale navale embarquée (Porte-avions ARROMANCHES, Porte-avions DIXMUDE, Porte-avions BOIS-BELLEAU, Croiseur DUGUAY-TROUIN ou Ravitailleur JULES VERNE).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire